Le Syndicat des Machinistes s’associe à un programme d’initiation à l’aérospatiale dans les écoles secondaires du Québec

Le Programme de Formation en Aéronautique (PFA) a fait son entrée à l’École Massey-Vanier de Cowansville en janvier 2018. Aujourd’hui, 5 Écoles offrent le PFA ce qui permet de rejoindre plus de 5000 élèves. Les derniers à voir ce programme offert dans leurs écoles sont les élèves de l’école secondaire Saint-Laurent de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys.

«Le monde de l’aviation a toujours fasciné et suscité la curiosité des humains. Par exemple, qui ne s’est pas déjà demandé comment on arrive à faire décoller un avion rempli de passagers? C’est donc une bonne idée de s’en servir pour motiver les jeunes à apprendre, explique le coordonnateur québécois du Syndicat des Machinistes, David Chartrand. Avec ce que propose Aviation Connection, on arrive à faire fusionner le côté pratique au côté théorique dans des matières ou les jeunes ont du mal à comprendre à quoi ça va leur servir dans la vie. L’objectif de ce programme n’est pas de transformer tous les jeunes en ingénieur ou en travailleur de l’aérospatiale, mais de contribuer à la lutte au décrochage scolaire en intéressant les étudiants à des matières comme les sciences, la physique et les mathématiques. »

En plus d’initier les élèves québécois à l’aérospatiale, ce programme qui est entièrement gratuit et ouvert à tous les élèves. Il offre la possibilité de présenter des matières comme les sciences, la physique et les mathématiques de façon concrète et dans un environnement stimulant. Comme une partie de notre mission touche le service à la communauté et que nous avons une bonne connaissance du secteur aérospatial québécois, lorsque nous avons été approchés pour nous impliquer dans le projet il était naturel pour nous d’embarquer.

Le PFA comprend pour un total de 170 heures de cours réparti en 5 niveaux et dispensé sur 3 ans. Après avoir appris les notions de base du pilotage et du fonctionnement d’un aéronef, les élèves sont appelés à effectuer des transformations mécaniques et structurelles sur des aéronefs virtuels. Ils sont ensuite initiés à la conception et la fabrication d’un aéronef par la construction d’un modèle téléguidé dont les performances seront évaluées dans le cadre d’une compétition amicale.