Mobilisation éclair devant le siège social d’Alcoa.

(Jeudi 19 avril 2018) Dans le cadre de la semaine de la relève syndicale, les représentants du Comité des Jeunes FTQ et les lockoutés de l’Aluminerie de Bécancour ont participé à une mobilisation éclair devant le siège social d’Alcoa. Une délégation du Comité des Jeunes de la Section locale 712 était sur place pour supporter leurs confrères et consœurs Métallos.

Notre Comité des Jeunes SL 712 en action. Sur la photo nous retrouvons Étienne Zalmus, Cedric Desjardins, David Chartrand (Parrain du Comité des Jeunes FTQ), Jérémie Legault et Frédérick Grenier.

Notre Comité des Jeunes SL 712 en action. Sur la photo nous retrouvons Étienne Zalmus, Cedric Desjardins, David Chartrand (Parrain du Comité des Jeunes FTQ), Jérémie Legault et Frédérick Grenier.

 

Cette opération a permis aux travailleurs et travailleuses de l’Aluminerie de Bécancour (ABI), membres de la Section locale 9700 des Métallos de distribué de l’information aux alentours de la Place Ville-Marie et dans les stations de Métro environnantes.

« La mascarade a assez duré. Les 1030 syndiqués et leur famille perdent beaucoup, toute l’économie régionale en souffre, Hydro-Québec a perdu 60 millions de revenus et le compteur tourne. Même ABI se prive de profits de 16 millions US par mois. Alcoa et Rio Tinto doivent cesser l’entêtement idéologique et négocier rationnellement, avec un regard neuf », à souligné dans un communiqué Clément Masse qui représente les 1030 métallos en lockout depuis le 11 janvier dernier.

DSC_0077

Membres du Comité des Jeunes FTQ

 

L’Aluminerie de Bécancour est détenue à 75 % par Alcoa Canada et à 25 % par Rio Tinto.