Des non-syndiqués de Bombardier en démarche de syndicalisation

Mécontents de leur rapport avec leurs employeurs, les employés non syndiqués travaillant dans les bureaux de Bombardier ont entrepris des démarches avec l’Association internationale des Machinistes et des Travailleurs et Travailleuse de l’Aérospatiale (AIMTA) dans le but de joindre leurs rangs. Ces travailleurs et travailleuses non syndiqués occupent différents postes répartis sur tous les sites de Bombardier aéronautique dans la grande région de Montréal.

De plus en plus de travailleurs et de travailleuses des bureaux estiment ne pas être traités de façon équitable par Bombardier. La colère et la frustration sont présentement à leur plus haut et les employées ont décidé de prendre leur avenir en main en joignant à l’AIMTA pour installer un climat de justice et de respect dans les relations entre employés et employeurs.

«Plusieurs des employées rencontrées ont exprimé qu’au fil des dernières années les non-syndiqués se sont fait retirer des avantages de façon unilatérale sans pouvoir refuser ou même négocier comme c’est le cas des travailleurs syndiqués. Leur sécurité d’emploi est quasi inexistante; on leur a exigé des concessions dans leurs conditions de travail et ils ont perdu de nombreux confrères et consœurs de travail suite à des démarches de délocalisation et de sous-traitances. Ces travailleurs sentent qu’ils doivent s’organiser et joindre un syndicat pour avoir la chance de négocier leurs conditions collectivement et faire respecter leurs droits, explique le coordonnateur québécois de l’AIMTA, David Chartrand.

 

Le processus de syndicalisation a été enclenché à la demande des employés de bureau, nous sommes agréablement surpris de leur courage et de leur détermination. Les travailleuses et travailleurs échangent énormément sur les façons d’améliorer leur sort et nous avons la ferme intention de les soutenir afin d’arriver à des résultats positifs. En travaillant ensemble, nous arriverons à un contrat de travail décent pour ces gens qui ne méritent rien de moins que de pouvoir bénéficier d’aide et de conseil lorsque l’employeur veut s’attaquer à leurs conditions. Il sera aussi bénéfique qu’ils puissent échanger, voter et négocier sur des changements qui auront un impact sur leur quotidien au travail.

 

On nous a rapporté que suite aux réductions des effectifs chez Bombardier, l’entreprise en demande deux fois plus de la part des salariés non syndiqués, mais avec toujours moins de ressources. En étant plus exigeant envers ses travailleuses et travailleurs, Bombardier a fait en sorte que la pression est devenue insoutenable pour ces derniers. Les employées sont fières de contribuer à la fabrication des avions qui sont parmi les plus performants au monde et ils sont dévoués au bon fonctionnement de l’entreprise. Cependant, ils jugent qu’ils ont le droit de travailler dans le respect et la dignité et ils sont de plus en plus nombreux à penser que la syndicalisation et la voie à emprunter pour atteindre cet objectif», conclut David Chartrand.

 

Pour toute information concernant la campagne de recrutement vous pouvez communiquer avec nous en toute confidentialité aux numéros suivants

Recrutement 514-914-0317

Bureau du District 514-956-1578