Stratégie pancanadienne de l’aérospatiale. Le NPD et le Bloc se rangent derrière le Syndicat des Machinistes

Ottawa, 26 février 2019– Le NPD et le Bloc Québécois se sont prononcés en faveur de l’instauration d’une stratégie pancanadienne de l’aérospatiale. Cet appui a été annoncé dans le cadre d’une conférence de presse auxquels tous les partis fédéraux avaient été invités. Après l’AIAC et le ministre de l’Économie du Québec Pierre Fitzgibbon, les deux partis politiques fédéraux pensent eux aussi que le gouvernement du Canada doit agir pour assurer l’avenir de l’industrie.

CdeP.Ott#5« Afin de conserver et créer de bons emplois dans le secteur aérospatial, il nous faut une vision à long terme. C’est pourquoi le NPD appuie la demande des Machinistes en faveur d’une stratégie fédérale pour ce secteur qui est crucial pour notre économie», déclare le député néodémocrate, Alexandre Boulerice (Rosemont-Petite-Patrie).

 

« Je suis inquiet pour l’avenir de l’aérospatiale. Les dépenses en recherche et développement CdeP. Ott#4commencent à diminuer. Des nouveaux projets d’envergure, il n’y en a plus beaucoup et des recherches qui ne sont pas faites aujourd’hui, ce sont des emplois qui ne seront pas créés demain. C’est pourquoi je suis très heureux, au nom du Bloc Québécois, de m’associer à l’AIMTA. Ils ont fait un travail remarquable avec leur ébauche politique » souligne le député du Bloc Québécois Gabriel Ste-Marie (Joliette).

 

« Depuis la publication de notre document des acteurs de l’industrie aérospatiale de partout au pays, sont en accord avec notre démarche, explique le Vice-Président CdeP.#4canadien de l’AIMTA, Stan Pickthall. Le même sentiment d’urgence commence à se faire sentir chez la classe politique. Il serait temps que le Gouvernement Trudeau nous fasse signe. D’ailleurs si le premier ministre Trudeau veut s’entretenir avec notre porte est toujours ouverte. »

 

 

« Depuis 25 ans que notre organisation travaille pour une stratégie pancanadienne pour l’industrie, soutient le Coordonnateur québécois de l’AIMTA David Chartrand. Nous C.deP.#2sommes maintenant rendus au croisé des chemins. On n’attendrait pas qu’il y ait un feu avant de s’acheter un camion de pompier. Alors, je vois mal pourquoi on attendrait une crise majeure dans notre secteur aérospatial avant de se doter d’une stratégie pancanadienne. »

 

L’AIMTA entend continuer ses démarches tant qu’il le faudra pour amener nos gouvernements à en faire plus pour assurer les emplois et la santé du secteur aérospatial.

Sur la vente de quatre A-220 à Air Vanuatu

« Chaque vente représente une excellente nouvelle pour la sécurité des emplois qui sont en lien avec le A-220, au Québec. Celle-ci va donner une belle visibilité à l’A-220 dans la région Pacifique Sud. Cet avion conçu et en grande partie fabriqué et assemblé au Québec est une raison de plus de se doter d’une stratégie pancanadienne de l’aérospatiale », conclut M. Chartrand.

Le Syndicat des Machinistes est le plus important syndicat au monde en aérospatiale avec plus 184 000 membres répartis sur 1 000 conventions collectives.

Affilié à la FTQ, il représente depuis 1940 des dizaines de milliers de travailleurs et de travailleuses en aérospatiale au Québec, nous retrouvons aujourd’hui des membres des Machinistes au sein d’entreprises majeures comme Bombardier, Airbus, Rolls Royce, Héroux-Devtek, Safran Landing, L3-MAS, AJ-Walter, Air Canada, Air Transat.